FAQ

Les filtres chimiques ou organiques sont souvent issus de la pétrochimie. Ils peuvent provoquer des allergies, certains d’entre eux sont soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens et cancérigènes. Des études scientifiques ont démontré l’impact écologique de certains filtres chimiques sur la vie marine, notamment sur le blanchiment des coraux. Les filtres chimiques sont actifs contre les uvs dès lors qu’ils sont absorbés par la peau. Par ailleurs, ils deviennent actifs 30 minutes après leur application.

À l’opposé, les filtres minéraux sont présents naturellement sur terre. Il forme une barrière protectrice qui reste à la surface de la peau, et réfléchit les uvs à la manière d’un miroir. Ils sont efficaces dès l’application. Outre leur efficacité, ils ont l’avantage de respecter le milieu marin et notre santé, à condition de les choisir sans nanoparticules !

Notre crème solaire est formulée avec 100 % de filtres minéraux (dioxyde de titane et oxyde de zinc) et n’est pas sous forme nanoparticulaires. Son indice de protection est de 50, de ce fait, elle est hautement concentrée en filtres minéraux.
Il arrive qu’elle laisse des traces blanches selon la couleur de la peau. Une peau claire ne sera pas concernée alors qu’une peau mate ou noire le sera plus.
Pour éviter les traces blanches, travailler la crème en l’étalant de haut en bas. Éviter les mouvements circulaires, ils ont tendance à émulsionner la crème. Un article de blog à été publié à ce sujet.

Nos produits sont à base de filtres minéraux, sans nanoparticules et sont conformes à la loi Hawai. Ils ne contiennent les filtres solaires chimiques comme l’oxybenzone et l’octinoxate qu’on retrouve souvent dans les crèmes solaires, et qui sont susceptibles de blanchir et de détruire les coraux.

A noter, une crème solaire sans impact, n’existe pas. Dès lors qu’un corps étranger est introduit dans un écosystème, il y aura des conséquences à plus ou moins long terme.

Pour respecter au mieux le milieu aquatique, évitez de vous induire de crème solaire avant d’aller vous baigner et privilégiez des vêtements anti uv. 

Oui, notre crème et notre stick sont adaptés pour les enfants de plus de 3 ans. Cependant, nous vous rappelons qu’il n’est pas recommandé d’exposer les bébés et les jeunes enfants de moins de 3 ans à la lumière directe du soleil.

Il n’y a aucune contre-indication pour les femmes enceintes.

Les filtres minéraux sous la forme de nanoparticules permettent d’éviter les traces blanches et d’avoir un rendu invisible sur la peau. Pourtant, ces nanoparticules ne sont pas sans conséquence pour notre santé et pour la vie marine. 

Notre démarche consiste à préserver les océans, la pollution plastique est devenue un fléau. Nous avons fait le choix de développer un stick solaire avec un emballage sans plastique, puisqu’il est 100% en carton. L’emballage de notre crème solaire est en plastique végétal, fait à base de canne à sucre.

Dans un souci de réduction des déchets, il n’y a pas d’emballages secondaires autour de nos produits.

Nous sommes à la recherche de nouvelle solution pour la réduction de nos déchets et de notre empreinte carbone. Nous serions ravis d’échanger sur le sujet. Contactez-nous à cette adresse mail : hello@kerbi.fr

Vous pouvez trouver nos listes d’ingrédients sur nos pages produits en bas de page. Elles sont également inscrites au dos nos produits.

Nous n’avons pas d’échantillons. Néanmoins, nous vous invitons à consulter notre page « nous trouver » pour consulter la liste de nos revendeurs. Afin de tester les produits dans nos points de ventes.

Ils préviennent les effets liés à une surexposition aux UV. Pour toutes pathologies/ lésions sur la peau, il est préférable de consulter un dermatologue.

Les produits solaires Kerbi sont destinés à un usage externe, ne pas avaler. Sinon, en cas d’incident, contacter un médecin. Eviter également le contact avec les yeux et les vêtements.

Nous faisons appel à un laboratoire spécialisé dans les protections solaires minérales, situé en région parisienne.
Bien entendu, nos produits sont testés en laboratoire indépendant avec des tests in vivo et in vitro, cela permet entre autres de déterminer l’indice de protection (SPF).
Les tests pratiqués sont les mêmes que pour des produits solaires à base de filtres chimiques.

Nos produits sont vegan, ils ne contiennent pas de matières provenant d’animaux.

Les tests sur animaux pour les produits cosmétiques sont interdits depuis 2013 en Europe, il est donc interdit d’indiquer que le produit est “non testé sur les animaux” puisque c’est une exigence règlementaire sur le marché européen.

Le dioxyde de titane a été interdit dans l’alimentation car il est potentiellement dangereux dès lors que vous l’ingérez.

Cependant, les filtres minéraux (dioxyde de titane et oxyde de zinc) sont les seuls filtres solaires autorisés pour être labellisé bio.
Pour éviter tous risques pour la santé, nous avons opté pour des filtres minéraux sous la forme micro particulaire. Ils sont plus gros et restent à la surface de la peau.